Back to top

5 conseils pour choisir son café en grain

5 conseils pour choisir son café en grain

Les cerises du café proviennent de divers pays comme l’Amérique du Sud ou l’Afrique. Elles subissent un long processus de traitement avant de rejoindre le commerce dans des versions en grains. Découvrez quelques conseils pour choisir ce type de produit.

Prendre en compte la variété du café

Les producteurs de café plantent principalement des caféiers qui permettent de cueillir l’Arabica (Coffea Arabica) et le Robusta (Coffea Canephora). Auparavant, vous pourriez encore trouver des espèces d’arbres appelées Liberica mais ils tendent désormais à disparaître. De ce fait, le marché est focalisé sur l’Arabica et le Robusta. Vous pouvez cliquez ici afin de trouver des grains Arabica. L’information à savoir est que la sensation en bouche du consommateur de l’Arabica et du Robusta diffère après leurs transformations en boisson. La saveur du Robusta est prononcée et puissante. Et vous sentirez aussi un goût amer. De son côté, l’Arabica est doux et vous remarquerez une finesse aromatique.

Choisissez selon la coloration

La torréfaction consiste à cuire les grains. Grâce à ce processus, ils vont changer de couleur. L’aspect va alors mirer en blanc, robe de moine ou brun… La coloration dépendra du temps de cuisson. À noter que le grain blanc est celui produit dans un temps extrêmement court dans le cadre d’une torréfaction classique. Dans ce cas précis, la boisson montrera de l’acidité après la consommation. Par contre, il présentera de l’amertume dès lors que le torréfacteur a entendu trop de temps. Ici, on parle de torréfaction poussée qui se déroule à plus de 15 minutes. Le café prendra alors une coloration noire. Le choix des grains découlera donc des goûts de chacun. Cependant, vous pouvez tout simplement équilibrer en sélectionnant celle qui a été soumise à torréfaction moyenne.

Scrutez les techniques de torréfaction utilisées

L’étiquette des produits affiche d’abondantes informations à destination des consommateurs. En lisant, vous pourriez voir la méthode de torréfaction exploitée. La torréfaction italienne fait partie des techniques populaires. Elle est employée dans le brassage des espresso dont la production nécessite des grains torréfiés moyens. Dans la torréfaction italienne, le temps de cuisson est court (30 secondes) puis les grains sont refroidis. Vous verrez des torréfactions foncées contrairement aux méthodes françaises (torréfaction légère) qui nécessitent un temps de traitement élevé. En termes de goût, la boisson préparée selon la technique italienne émet un goût de brûlé. Vous remarquez ensuite un arrière-goût fumé. De son côté, la torréfaction française est davantage délicate.

Choisir les grains en fonction de son origine

Les parcelles d’où les caféiers ont été plantés montrent des caractéristiques variées. Certaines sont riches en nutriments et plantées sous des conditions climatiques favorables que d’autres. Au final, une disparité est donc remarquée au niveau du goût final. Dans cette optique, il est conseillé de lire les étiquettes pour voir sa provenance. Les pays tels que le Brésil, l’Éthiopie et l’Inde ont la cote auprès des connaisseurs.

Voir les caractéristiques physiques des grains

La qualité des grains peut également être évaluée à l’œil nu. Quand la couche des germes présente des brisures, vous avez une substance issue de la torréfaction industrielle. L’élément craquèlera alors sous l’effet de fortes températures. Le produit doit aussi afficher un aspect uniforme. Par ailleurs, il est recommandé de voir la couleur des grains. Elle devrait être homogène, car dans le cas contraire, la dégustation serait altérée.

Reconnaître les grains au toucher

Lors de votre choix, vous devez avoir une certaine connaissance en termes de café en grain. Il est certain que les informations nécessaires sont déjà inscrites sur l’emballage, mais la plupart ne montre pas assez.
Un café de bonne qualité se reconnaît simplement au touché. Les grains qui portent des bris ne sont pas de bonne qualité. Ils ont été torréfiés industriellement de ce fait, le grain a été trop exposé à une forte chaleur qu’il s’est craquelée. Lorsqu’en ouvrant votre paquet, vous ne rencontrez pas d’uniformité des grains, il est sûr que le café n’est pas le bon.

Reconnaître les grains à la vue

Pour reconnaître aussi la qualité des grains que vous allez choisir et qu’il ne faut pas minimiser est sa fraîcheur. Si dans l’emballage, les grains sont huileux, son brillant, c’est du café usé. Cette brillance représente l’ancienneté de torréfaction des grains.
Pour bien choisir les grains, il faut alors beaucoup de pratique.

Comment bien consommer le café en grain ?

Pour bien le consommer, il faut bien le préparer. De ce fait, vous devez utiliser de l’eau filtrée qui est la base. Vous vous demandez pourquoi de l’eau filtrée au lieu de l’eau de robinet ? Oui, l’eau de robinet a un taux de calcaire élevé qui peut endommager la machine. Vous ne retrouverez pas le goût tant convoité du café en grain.
Or si vous disposez d’une cafetière avec filtre, vous pouvez toujours utiliser de l’eau de robinet et le filtre dans la machine se chargera du reste pour vous donner le goût recherché.
Dans le cas où votre machine ne fonctionne pas avec les grains, vous serez dans l’obligation de moudre vos grains. Et si c’est une machine automatique, vous n’avez plus rien à craindre, comme son nom l’indique, tout se passe automatiquement. Il vous suffit d’y verser l’eau et de mettre les grains pour ensuite le consommer.

En somme, pour avoir le bon goût que vous recherchez tant, il vous faut bien choisir les grains selon leurs origines, leurs fraicheurs, leurs variétés.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

64 + = 69