Back to top

Greffe capillaire, comment ça marche ?

Greffe capillaire, comment ça marche ?

La greffe capillaire ou la greffe de cheveux s’agit d’une technique chirurgicale permettant de corriger la calvitie. L’opération consiste donc à implanter des unités folliculaires extraites des tempes ou de l’occiput dans les zones dégarnies. L’article vous précise les éléments à savoir sur cette pratique qui commence à avoir de plus en plus d’ampleur dans le monde de la chirurgie.

Contents

Greffe capillaire, c’est quoi ?

Greffe capillaire ou greffe de cheveux, c’est une opération chirurgicale devant être réalisée minutieusement. Elle sert à compléter la zone chauve d’une personne. Pour ce faire, le spécialiste prélève d’abord des racines de cheveux qui se trouvent sur les côtés et à l’arrière de son cuir chevelu. Il les implante ensuite sur les parties dégarnies ou chauves. Ces racines vont pousser et des nouveaux cheveux résistants repoussent. Avec des techniques indolores, les résultats obtenus sont donc de grande qualité et très naturels. La clinique des Champs-Élysées située à Paris est en effet l’une des cliniques de chirurgie et médecine esthétique qui assurent la greffe d’implant capillaire en toute efficacité.

Comment se déroule la greffe capillaire ?

Pour que l’opération soit d’une grande réussite, des étapes importantes sont à respecter. Tout commence par un examen clinique suivi de l’identification de l’alopécie de la personne concernée. Le pratiquant doit s’assurer si la greffe capillaire est vraiment nécessaire. Ensuite, le docteur donne au patient toutes les informations nécessaires sur la greffe de cheveux. Pour appuyer son explication, une fiche d’information est généralement remise avec un devis détaillé. Le patient dispose d’un délai de 15 jours de réflexion avant d’entamer la procédure.

Avant la greffe capillaire, faire un bilan sanguin complet, prendre en compte les antécédents et l’âge du patient est indispensable pour le bon déroulement de l’intervention. Le jour de la greffe, le patient doit se laver la tête avec un shampoing antiseptique sans utiliser ni gel, ni lotion, ni spray sur son cuir chevelu. De plus, il est déconseillé de prendre du café, de l’alcool ou encore du thé avant et le jour de l’opération.

Le jour de l’intervention

Lors de la greffe capillaire, la première étape est la préparation de la zone donneuse : prise de photos des deux zones (les zones chauves et zones donneuses) et la délimitation des zones à corriger. Vient ensuite le prélèvement des greffons. Pour ce faire, il existe différentes techniques : le prélèvement par bandelette et le prélèvement extraction folliculaire.

Quelle que soit la technique utilisée, les greffons doivent être contrôlés au microscope. Cette étape permet le retrait des tissus superflus et de vérifier la viabilité de ces greffons. Ces derniers sont triés ensuite en fonction de leur taille et les caractéristiques principales des cheveux. Avant de passer à l’injection, les greffons doivent être conservés de façon optimale. Le pratiquant utilise ensuite des pinces de microchirurgie ou des aiguilles pour mieux implanter les greffons dans le cuir chevelu du patient. Si le prélèvement a été fait par extraction folliculaire, l’implanteur affûté est l’outil le mieux adapté pour injecter les greffons.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

43 + = 52